Lipolyse

La lipolyse

Vous souhaitez bénéficier d’un traitement médical suivant la technique de la lipolyse par injection chimique. L’objectif de cette notice est de vous apporter tous les éléments d’information indispensables afin de vous permettre de réaliser ce traitement en parfaite connaissance de cause. Pour plus d’informations découvrez aussi qu’est ce que la lipolyse et le déroulement du traitement de la lipolyse.

Définition de la cellulite

Tout d’abord, il nous faut définir la cellulite pour mieux la combattre. On distingue trois types de cellulite :

  • Cellulite graisseuse : c’est lorsque la surcharge pondérale est importante.
  • Hydrocellulite : c’est la cellulite aggravée par de la rétention d’eau.
  • Fibrocellulite : c’est lorsque la peau d’orange est au maximum.

Les causes de l’apparition de la cellulite sont nombreuses et variables d’une personne à l’autre. Les facteurs les plus constants sont le surpoids, le déséquilibre hormonal, l’hérédité ou encore la sédentarité.

La lipolyse par injection permet donc un remodelage de la silhouette par la destruction des amas graisseux rebelles et profonds résistants aux régimes amincissants ainsi qu’à toute activité physique et sportive.

En effet, il existe des amas graisseux rebelles à tout régime. Il s’agit d’adipocytes (cellules graisseuses) dont le caractère génétique est tel qu’en phase d’amaigrissement, cette graisse est mobilisée en dernier recours.
C’est dire que certaines parties du corps seront trop amaigries et devenues disgracieuses avant que ces régions à “graisse génétique” s’amincissent à leur tour.

Chez l’homme, la graisse s’accumule sur l’abdomen, les hanches, les seins, rarement sur le bassin et les jambes.

Chez la femme, les localisations sont plus diffuses touchant également toute la circonférence des cuisses (dont la fameuse culotte de cheval). Ainsi les tissus avoisinants sont comprimés avec une gêne sur la circulation lymphatique qui peut aggraver une cellulite préexistante allant jusqu’à rendre celle-ci spontanément visible (la peau d’orange). Les grossesses et la ménopause rendent ces localisations, qui au début répondent aux régimes amaigrissants, résistantes à ces derniers. Cette graisse prend alors le caractère de “graisse génétique”.

Comment ca marche ?

Issue de la lécithine de soja, la phosphatidylcholine (PPC) offre des résultats très intéressants dans le traitement de la cellulite localisée en réalisant une véritable fonte graisseuse.

La PPC est une substance naturellement présente dans la bile, provocant l’émulsification des lipides alimentaires.

Ainsi la lécithine injectée se dilue naturellement dans les adipocytes et va émulsifier la graisse.
On a pu constater que la PPC favorise la rétraction de la peau et améliore par ailleurs la qualité de la peau.
La lipolyse consiste en de multiples injections sous la peau, directement dans la couche graisseuse d’un mélange de PPC d’extraits de lécithine de soja.

Des micro-injections sont pratiquées tous les 2 à 3 cm manuellement à environ 1 cm sous la peau, dans la cellulite. Le chirurgien procède ainsi à un traitement homogène de toute la zone qui sera imprégnée par ce solvant de graisses.
Le produit injecté se diffuse alors naturellement dans les amas de graisses, au travers des membranes cellulaires.
Cette graisse ainsi libérée est ensuite transportée par le flux sanguin jusqu’au foie, qui la transforme progressivement en composés éliminables par voie urinaire.

C’est ainsi que l’anéantissement des cellules graisseuses se produit normalement, en douceur, sans amplification des triglycérides sanguins (les triglycérides représentent la forme de stockage des acides gras dans l’organisme). C’est la synergie de la PPC qui provoque la destruction des amas graisseux.

Cette première étape entraîne, en effet, un phénomène complexe qui va provoquer progressivement ce qu’on appelle en terme médical l’apoptose des adipocytes, c’est à dire « une mort cellulaire programmée ». Ce processus survient dès l’injection et continue à agir pendant huit à dix semaines. Cela correspond à une sorte d’autodestruction des cellules, à une digestion de l’intérieur. En effet, les amas graisseux vont en quelque sorte se transformer en un liquide que le foie se charge d’évacuer par voie urinaire.

Les zones à traiter

La lipodissolution par injections de lécithine de soja est destinée tant aux femmes qu’aux hommes qui souhaitent affiner leur corps et/ou leur visage.

  • Double menton
  • Joues
  • Culotte de cheval
  • Cuisses, faces internes et externes
  • Les fesses, partie inférieure et transition cuisses fesses
  • Poignées d’amour
  • Hanches
  • Abdomen
  • Les bras
  • Les genoux
  • Le dos
  • Le cou

Les résultats du traitement

La rapidité d’élimination et donc, la perte de centimètres est fonction du métabolisme de chaque patient. Les résultats apparaissent entre 6 et 10 semaines après la séance, selon les personnes.

Bien que les injections de la PPC extraite de la lécithine de soja se fassent localement, il peut exister une action plus générale avec parfois un amincissement global.
Toutefois, les résultats sont renforcés lorsque le traitement est associé à une activité physique, une hygiène alimentaire adaptée et des séances de drainage lymphatique.

Il est intéressant, également, de constater l’effet bénéfique de la lécithine de soja sur la fermeté cutanée au niveau des zones traitées.

Cependant il est extrêmement difficile d’exprimer en centimètres la fonte des amas graisseux. En effet, il est possible de perdre 2 à 10 centimètres, le résultat varie d’une personne à une autre.
Cependant une véritable amélioration est constatée chez l’ensemble des patients traités au sein de la clinique Mozart.

On constate des résultats parfois différents dans l’intensité en fonction des zones traitées :

    • Exceptionnels au niveau du double menton et des bajoues en 1 à 3 séances.

Notables singulièrement dans les graisses souples, au niveau du ventre, de la taille, des hanches, des plis du dos en 3 à 5 séances selon les patients.

  • Remarquables sur l’aspect de la peau, qui se retend, sur la cellulite et la peau d’orange, (cuisses et culotte de cheval)
  • Spectaculaires, mais plus longs à apparaître sur le volume de certaines petites culottes de cheval fibrosées où 4 à 5 séances sont parfois nécessaires. Les culottes de cheval molles répondent très bien, à condition qu’elles ne soient pas trop importantes.

Plus largement la destruction des graisses traitées est radicale car une fois détruits, les amas graisseux ne peuvent se régénérer.

Pour un résultat rapide et efficace, il est préconisé de consommer préférentiellement les aliments à bas taux de calories (protéines). Il faut également boire beaucoup les trois premiers jours et reprendre le sport le plus rapidement possible.

Les questions que vous vous posez

Des échecs sont-ils possibles ?

Si le patient respecte scrupuleusement le protocole établi entre lui et son chirurgien lors du premier rendez-vous, le résultat est incontestable.
Par contre si le traitement de la lipolyse n’est pas poursuivi jusqu’à son terme (nombre de séances préconisé par le chirurgien), il est alors certain que le résultat ne sera jamais celui escompté.

Existe–t’il des contre indications ?

Certains patients sont strictement exclus du programme de la lipolyse par injection :

  • Les femmes enceintes et les femmes qui allaitent.
  • Les enfants
  • Les diabétiques avec micro angiopathie
  • Lors d’infections aiguës
  • Les patients allergiques à la lécithine de soja
  • Les patients souffrant d’affections cancéreuses
  • Les patients atteints d’insuffisance rénale ou hépatique sévère
  • Les patients présentant une hyperthyroïdie
Existe-t’il des effets secondaires ?

Les effets secondaires sont uniquement locaux. Un œdème sur la zone traitée apparaît le jour de l’injection et devient plus important le lendemain, surtout dans certaines zones. Ces réactions inflammatoires sont normales et montrent que le produit agit. Ce phénomène peut durer une semaine. Des ecchymoses (bleus sur la peau) sont souvent présentes pendant une dizaine de jours.
Une certaine sensibilité de la zone injectée peut persister à la pression pendant un mois à peu près et on peut parfois sentir des petites boules qui disparaîtront progressivement (ce sont des petits hématomes).
Sur le plan général on a pu noter parfois, des selles molles pendant quelques jours. La fièvre est très exceptionnelle et n’existe que le premier soir.
Après une séance, il est préconisé de boire beaucoup d’eau ou un soda light pour récupérer en sels minéraux et pour éviter d’être en hypotension.

Les injections sont–elles douloureuses ?

On peut prévenir la douleur par l’application d’un gel anesthésiant local et par l’application de glace juste avant l’injection. Sans anesthésie la douleur d’injection est très supportable.

Le traitement de la lipolyse par injection est-il durable dans le temps ?

Dans les parties du corps traitées par la lipolyse, la graisse ne se reconstitue pas à condition de garder un comportement alimentaire équilibré et de faire régulièrement de l’exercice physique. Les adipocytes détruits ne sont plus là pour stocker la graisse mais attention cela suppose une bonne hygiène alimentaire.

La phosphatidylcholine (ppc) à visée lipolytique est-elle légale en france ?

La médecine esthétique de la Lipolyse par Injection de Phosphatidylcholine (PPC) extraite de lécithine de soja est pratiquée, dans de nombreux pays, depuis plusieurs années, sans qu’aucun cas d’effet secondaire nocif ne soit rapporté.
Il en fût de même avec la toxine Botulique A, plus connue du grand public sous le nom de BOTOX®, utilisée pendant des années en esthétique avant d’être officialisée. L’injection de PPC est pour le moment une utilisation « off label », ce qui signifie qu’elle n’a pas encore reçu d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) de la part des autorités compétentes pour son utilisation en esthétique.
Cela ne veut pas dire que le traitement ne soit pas autorisé mais cela signifie que le traitement doit être injecté sous la responsabilité exclusive du chirurgien. Ce qui implique le respect de règles strictes permettant de protéger au mieux le patient et le praticien.

Cela ne veut pas dire que le traitement ne soit pas autorisé mais cela signifie que le traitement doit être injecté sous la responsabilité exclusive du chirurgien. Ce qui implique le respect de règles strictes permettant de protéger au mieux le patient et le praticien.
Le réseau NETWORK-Lipolysis assure la formation de ses membres et la coopération avec plusieurs universités de renom ayant étudié les divers aspects du traitement de Lipolyse et ayant permis l’établissement d’un protocole éprouvé.

La méthode de la lipolyse par injection est-elle suffisamment sécurisée ?

Depuis 1992, la lipolyse par injection est pratiquée régulièrement aux Etats-Unis. A ce jour aucune conséquence dommageable pour la santé n’a été observée, et aucun chirurgien recourant à la méthode n’a été poursuivi, ce qui est très significatif.
Le protocole précis du Réseau NETWORK-Lipolysis est le fruit de plus de 10 ans d’expérience en Europe.
Le suivi rigoureux du protocole garantit un déroulement du traitement sans aucun danger. Le réseau NETWORK-Lipolysis forme les praticiens qui eux-mêmes s’engagent à respecter la charte du Réseau.
La technique d’injection PPC à visée lipolytique que notre cabinet pratique répond aux standards mis au point par le réseau médical NETWORK-Lipolysis.
Ce traitement est moins lourd que la lipoaspiration chirurgicale, moins risqué que les injections hypo-osmolaires (à proscrire formellement car très dangereux), et permet d’obtenir des résultats très satisfaisants et permanents sur le long terme.

Quelles sont les différences entre la lipolyse par injection et la liposuccion ?

Dans les deux cas, il s’agit de supprimer la graisse localisée dans certaines parties du corps. Seule la méthode diffère. La liposuccion relève de la chirurgie esthétique, nécessite une anesthésie générale et supprime la graisse par aspiration. Il faut compter environ 4 à 6 mois pour obtenir un résultat définitif et complet. Par ailleurs, suite à une liposuccion, le port d’une gaine est obligatoire pendant au minimum 2 mois.
La lipolyse relève de la médecine esthétique et consiste à administrer de petites injections d’un fluide pour dissoudre la graisse. Les résultats se manifestent plus rapidement.
La lipodissolution s’adresse aux petits amas graisseux localisés et à la cellulite tandis que la lipoaspiration s’adresse aux amas graisseux plus importants et diffus sur le corps.
Cependant, la lipolyse peut être un complément à la liposuccion pour mieux détruire la graisse et remodeler son corps. En effet dans le cadre d’une lipoaspiration, votre chirurgien ne peut excéder les 3 ou 4 litres de graisses et l’effet sur la cellulite est aléatoire. C’est là que la lipolyse peut être complémentaire.

Quelles sont les différences entre la lipolyse et mésothérapie ?

La mésothérapie consiste en des injections diffuses et superficielles alors que la lipolyse s’injecte un peu plus en profondeur directement dans la graisse.

De combien de séances ai-je besoin pour que le traitement soit efficace ?

Il faut compter environ 3 à 4 séances, parfois moins, pour obtenir un résultat désiré et définitif. En réalité le nombre de séances est déterminé lors du premier rendez-vous avec le chirurgien. Le nombre varie selon la quantité de zones à traiter et du type de graisse (cellulite, graisse fibreuse…). La surface à traiter détermine souvent le nombre de séances (dix ampoules maximum par séance).

Posez votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *