Injection du point G : chirurgie du sexe féminin

Injection du point G : chirurgie du sexe féminin

L’injection du point G est une solution utilisée pour multiplier et accélérer l’orgasme vaginal. Véritable révolution, il s’agit d’une intervention médico-chirurgicale à l’intérieur du vagin, au niveau d’une zone érogène communément appelée « point G ». Explications.

Indication de l’injection du point G

L’augmentation du point G est une option thérapeutique chez les patientes sujettes aux troubles orgasmiques. Bien que souvent associé à un mythe, le point G existe bel et bien. Découvert dans les années 50 par le Docteur Graäfenberg (d’où le nom de point « G »), il correspond à une zone érogène située à environ 4 centimètres sur la paroi intérieure du vagin en regard de l’urètre. C’est une très petite zone de la dimension d’un haricot donc difficilement atteignable.

Comment se déroule l’opération d’injection du point G ?

L’intervention aura lieu dans le cabinet du chirurgien et durera environ une demi-heure. Le patient vient en consultation et se fait injecter sur place. Le déroulement de l’opération est simple : la patiente va en premier lieu subir une anesthésie locale au niveau de la zone d’injection détectée par le médecin. Puis, elle se met en position gynécologique et se fera introduite un speculum dans le vagin. C’est à ce moment que le chirurgien effectue l’injection à l’acide hyaluronique, une intervention qui pourra durer 5 minutes.

Le résultat est immédiat et la patiente sentira le renflement du point G au bout de quelques heures lorsque l’anesthésie sera levée. Cette intervention est totalement indolore et dans la majorité des cas, la femme peut reprendre l’activité physique immédiatement. Le rapport sexuel est possible après 72 heures. À noter seulement que l’acide hyaluronique a une durée de 6 à 8 mois et qu’après cette date, la femme devrait renouveler l’opération pour retrouver la même sensation.

Questions fréquentes sur l’injection du point G

  • Qui est concerné par l’injection du point G ?

Cette opération est indiquée chez les femmes éprouvant une baisse de sensations sexuelles, une difficulté orgasmique ou perte de libido.

  • À quoi ressemble l’acide hyaluronique utilisée dans cette opération ?

Elle s’apparente à une substance présente dans les noyaux des cellules (mitochondries). Son avantage est qu’il permet une réhydratation des tissus.

  • Cette substance est-elle d’origine animale ?

Elle est d’origine synthétique comparable à l’AH humaine et ne contient pas d’hormones

  • Y a-t-il alors un risque de contamination ?

Absolument pas. L’AH a été purifié, traité puis vérifié cliniquement avant d’être réutilisé.

  • Quels sont les risques ?

Il n’y en a aucun. La patiente sentira un léger picotement au niveau du vagin.

  • Peut-on renouveler l’injection du point G plusieurs fois ?

Oui, et il est conseillé de le faire.

  • Y a-t-il une limite d’âge à l’opération ?

Non toute femme sexuellement active peut subir une injection du point G à un moment de sa vie.

  • Combien coûte une séance d’injection du point G en France ?

L’intervention coûte entre 400 et 600 € selon la quantité injectée.

  • Est-il possible que le produit injecté se déplace pendant l’acte sexuel ?

Absolument pas. Une fois injecté, le produit reste à sa position originale jusqu’à absorption totale.

Posez votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *